Qu’est ce que l’hyperémèse gravidique ?

Environ 30 à 50 % des femmes enceintes souffrent de nausées, particulièrement le matin, le plus souvent au cours du premier trimestre de grossesse. Des nausées certes inconfortables, mais qui n’ont rien de comparable à celles dont sont victimes les femmes atteintes d’hyperémèse gravidique, ou hypermesis gravidarum. L’hyperémèse gravidique est une maladie hormonale. Les femmes concernées auraient une susceptibilité à réagir à l’hormone de la grossesse, la bêta-hCG (hormone chorionique gonadotrophique).

On parle de vomissements incoercibles,  lorsqu’une femme enceinte a des vomissements ou des troubles alimentaires liés à la grossesse avec une perte de poids importante ou une intolérance alimentaire totale. Il s’agit en réalité d’un phénomène rare, qui concerne environ 3 % des grossesses aujourd’hui (soit presque 30 000 grossesses par an en France).

Ces vomissements incoercibles débutent entre 4 et 8 semaines d’aménorrhée (SA), et dans la plupart des cas, disparaissent parfois à la fin du premier trimestre de grossesse (13-15 SA). Cependant, certaines femmes souffrent de vomissements incoercibles pendant toute la durée de leur grossesse, et ceux-ci disparaissent rapidement après la naissance de l’enfant. Ces symptômes peuvent entraîner chez les femmes gravement atteintes une déshydratation et des troubles ioniques (perte de sel, chlore, potassium…) chez la future maman.

En outre, les femmes qui ne prennent pas suffisamment de poids pendant leur grossesse (moins de 7 kg) sont exposées à divers risques non négligeables : diabète gestationnel, déclenchement du travail et césarienne. Aussi, si la perte de poids est importante, le bébé peut avoir un petit poids à la naissance. Ce risque serait doublé, selon une étude française, et celui de retard de croissance intra-utérin (RCIU) serait lui aussi augmenté.


Quels en sont les symptômes ?

Les symptomes de l’hyperémèse gravidique sont multiples. Plus il y a de symptomes, plus la gravité de l’HG est forte.
Les principaux symptomes retenus par les professionnels sont les suivants :

  • Une perte de poids (au moins 5 % du poids total du poids de départ),
  • Une déshydratation,
  • Des vomissements incoercibles (de 5 à plus de 50 fois par jour),
  • Un état de cétose (causé par la malnutrition),
  • Une fatigue extrême généralisée,
  • Des troubles hydro-électrolytiques (qui peuvent causer des troubles neurologiques).

Il est important de rajouter que dans la réalité des choses, les symptomes sont bien plus nombreux :

  • Des douleurs abdominales,
  • Des maux de tête ou migraines,
  • Une hypersalivation (avec une incapacité d’avaler sa salive),
  • Des troubles du sommeil,
  • Une soif extrême,
  • Une fièvre persistante,
  • Une forte détresse psychologiques (pouvant aller jusqu’aux pensées suicidaires),
  • Une incapacité partielle ou totale à effectuer les tâches quotidiennes,
  • Des malaises voir des pertes de conscience…

Quelles différences entre l’HG et les nausées matinales ?

Voici un tableau comparatif entre les nausées matinales et l’hyperémèse gravidique :